Chanel : Quand amour et talent créent la célébrité 

Boutique Chanel Rue Cambon

Coco Chanel

“Coco Choco Chanel Coco, Coco Choco Chanel and Chocolat”, tu te souviens sûrement de cet extrait de Monsieur Sainte Nitouche d’Inna Modja. Mais que sais-tu réellement sur la fabuleuse histoire de Gabrielle Bonheur Chasnel plus connue sous le nom de Coco Chanel ?

Sous un soleil d’été, le Pays de la Loire, Saumur, voit naître Gabrielle Chasnel, le 19 août 1883. Une enfance marquée par la perte de sa mère et son placement avec ses sœurs dans un orphelinat alors à peine âgée de douze ans. Six années de sa vie pendant lesquelles, l’aiguille et le modélisme rythmeront ses journées. Le style monacal se ressentira dans ce qui fera la renommée de la maison de haute couture bien des années plus tard. 

Danse de Coco Chanel

En 1910, un homme croise sa route, un certain Etienne de Balsan, riche officier de cavalerie. Ils se rencontrent alors qu’il sert dans le 10e régiment de chasseurs à cheval. Une relation naissante, un pied dans la haute société avec ses usages et ses coutumes. Ce gentleman va même jusqu’à lui permettre de venir travailler dans sa garçonnière au 21 de la rue Cambon à Paris. En effet, Coco voudrait devenir modiste, être une artiste et créatrice de chapeaux. 

Chanel “Boy”

La vie est faite de belles rencontres et dans celles de Gabrielle, il y a eu Arthur Capel aussi appelé “Boy”. Ce joueur de polo anglais sera l’amour de sa vie et ce durant neuf années. Boy va lui offrir une nouvelle étape dans son existence, celle de la vente de ses pièces dans cette garçonnière transformée en la boutique “Chanel Modes”. Le monde du cinéma porte Chanel, simple mais élégant, imité mais jamais égalé. Grâce à lui, deux nouvelles boutiques voient le jour, une à Deauville en 1913 et une à Biarritz qui deviendra sa première maison de couture deux ans plus tard. 

Il faut savoir qu’à cette époque ces deux villes étaient reconnues pour être le terrain de jeu des aristocrates et autres parisiens. Elle y voit une opportunité de laisser cours à sa créativité en utilisant le “sportswear”. Proposer des vêtements de sport pour la vie de tous les jours, voilà l’idée de Gabrielle Chanel. Pour sa collection, elle opte pour le “jersey”, une matière destinée principalement aux vêtements élastiques comme les sous-vêtements et les t-shirts. La mode féminine subit une révolution, Gabrielle propose à ses clientes la liberté de leurs corps. Petit à petit, la réputation est en marche…

Boutique Chanel en 1915 à Biarritz
Boutique Chanel en 1915 à Biarritz - Bibliothèque nationale de France

En 1918, elle déménage sa maison de couture au cœur de la capitale, au 31 de la rue Cambron dans le quartier de la Place Vendôme. Par la suite, elle occupera également le 27 et le 29. Aujourd’hui, la maison mère de la maison Chanel s’y trouve.

Les femmes vont alors pouvoir changer de style. Le chic, la sobriété, les vêtements sont moins serrants, raccourcis… Finies les lignes cintrées aux allures strictes, remisées les tenues longues. On aime les coupes amples, les jupes qui osent. Les styles s’entrechoquent ou se marient, du chic simple, de la masculinité pour affirmer la femme, un travail de matières luxueuses à porter à toute heure. De ses collections, l’histoire retiendra le pyjama à porter de jour comme de nuit, l’unique tailleur en tweed et la célèbre petite robe de noir. Car à l’époque, cette couleur n’était portée qu’aux enterrements. 

Dans les années folles, Coco lance la création de l’illustre “n°5”. Quelle intuition va faire de chiffre une histoire intemporelle ? D’un voyage dans le sud de la France, au cœur de la capitale mondiale du parfum. Elle y fait la connaissance d’Ernest Beaux, l’un des plus grands dans la parfumerie. Ensemble, ils vont créer la fragrance selon les désirs. Elle attend : “un parfum de femme à odeur de femme”, “un parfum qui soit un composé”. Des senteurs de citron, de néroli, de bergamote, de jasmin, de rose de mai, d’iris, de muguet, de vétiver, de santal, de musc, de vanille, de cèdre, une composition surprenante mais propre à la maison Chanel. 

Pour le nom, le parfumeur lui a proposé une série de parfums du numéro 1 au numéro 5, elle a opté pour le 5 mais pas seulement. Elle devait présenter sa nouvelle collection le 5 mai et donc le cinquième mois de l’année, c’était une évidence, non ?

Cette collaboration d’avec Ernest Beaux continuera avec le “n°22” créé en 1922 et ce jusqu’en 1946 avec plusieurs autres parfums tels que “”Mademoiselle Chanel N°1″ ou “Cuir de Russie”.

Première ligne de maquillage de Chanel
Première ligne de maquillage de Chanel - Photos de Didier Roy

Chanel et la cosmétique

En 1924, Coco se lance dans le cosmétique. Poudre et rouge à lèvres composent cette nouvelle collection. C’est également cette année-là qu’elle déniche une nouvelle matière : le tweed. De la laine tissée, très résistante et imperméable, idéale pour les manteaux ou les vestes. Elle parcourt l’Ecosse avec le duc de Westminster pour que le tweed devienne la matière la plus utilisée dans ses ateliers. 

Quelques années plus tard, la maison Chanel crée une collection “Bijoux de Diamants”, c’est pour Coco le monde de la haute joaillerie, pour son travail, une consécration. 

La guerre éclate, la France est secouée… Gabrielle Chanel décide de s’exiler en Suisse, seule la boutique de la rue Cambron continue ses activités. 4000 personnes vont perdre leur emploi. Il faudra attendre 1954 pour qu’elle réapparaisse sur les podiums avec un défilé axé sur le tweed et les lignes droites sur les jupes, propres à la maison. Elle a toujours l’envie de faire autrement, de casser les codes finalement. Cette année est aussi celle de l’incomparable “petite robe noire”, la “Ford de Chanel”, le noir, synonyme d’élégance loin de sa fonction initiale. En complément, elle sortira l’imperméable et le blazer à boutons dorés.

Cependant, c’est aux Etats-Unis qu’elle doit sa renommée. C’est en Chanel que s’affichent des personnalités comme la première dame, Jackie Kennedy ou l’actrice Romy Schneider. 

Romy Schneider en Chanel
Romy Schneider en Chanel

La renaissance Lagerfeld

Chanel connaîtra aussi un incroyable succès avec le “2.55”. Qu’est-ce donc que le “2.55” ? Une création de février 1955. Un sac aux aspirations des sacoches de l’armée. Du cuir d’agneau, une chaîne métallique, sept poches et aujourd’hui plus de 3.000 revisites.

Coup dur pour la maison en janvier 1971, Mademoiselle s’est éteinte au Ritz. Comment pouvoir poursuivre tout en étant à la hauteur de son mythe ? Chanel lancera le prêt-à-porter en 1978 mais il faudra cinq ans pour qu’un homme atypique du nom de Karl Lagerfeld vienne à jamais redonner vie l’une des plus somptueuses maison de haute couture française.

Karl Lagerfeld - Chanel

Les propriétaires de la maison, les frères Wertheimer ont laissé carte blanche au créateur dès le début de leur collaboration et n’ont jamais douté de son intuition et de sa générosité pour poursuivre le travail de Gabrielle Chanel.

L’emblématique Karl Lagerferld prend les rênes de la direction artistique (prêt-à-porter et accessoires) de Chanel Mode. Retour sur le parcours d’un certain Karl Otto Lagerfeld dit le “Kaiser”, l’empereur … La deuxième plus grande ville d’Allemagne, Hambourg voit naître parmi ses habitants, l’un des plus grands en 1933. Le pays ne manquera pas de le remercier et de le distinguer du titre d’officier de l’ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne. 

Dès son plus jeune âge, il se voit déjà travailler dans la mode. Il remporte son premier prix à l’âge de 21 ans, celui du “Secrétariat international de la laine”. D’ailleurs, il faut savoir qu’alors, il n’est pas le seul à être monté sur la première marche du podium, un certain Yves Saint Laurent l’a fait également. Tout au long de sa carrière, il a travaillé pour des grandes marques telles que Balmain, Patou, Fendi ou encore Chloé dans les années 70. Savais-tu qu’il avait également participé à la création d’une collection capsule pour H&M ? 

La touche de Karl Lagerfeld, réunir le passé et le présent, associer l’ancien et le moderne, le noir et le blanc, les caractéristiques d’un postmoderniste. De ses dix doigts vont renaître les pièces phares, du tailleur en tweed à la petite robe noire en passant par les sacs Chanel surpiqués. “Mon travail n’est pas de faire ce qu’elle faisait, mais ce qu’elle aurait pu faire. CHANEL, c’est une idée, qu’on peut réinterpréter indéfiniment”, les paroles du couturier résonnent comme une assurance que la maison est entre des mains expertes. 

Karl Lagerfeld pour Chanel


A son arrivée à la maison Chanel, les temps sont durs. Il faut alors remettre les machines (à coudre) en route. Rien que pour sa première année, Monsieur Lagerfeld proposera non pas deux mais dix collections. 

Le mannequin Inès de la Fressange devient la première à obtenir un contrat d’exclusivité dans le monde de la haute couture. Tout comme la chanteuse Vanessa Paradis, elles deviennent toutes les deux des égéries de la marque. Ce sont les premières d’une longue série. Il faut savoir que la mode n’était pas sa seule passion. Karl Lagerfeld a notamment réalisé plusieurs courts-métrages pour retracer la vie de Coco Chanel dans lequel de nombreuses ambassadrices telles que Kristen Stewart ou encore Keira Knightley.

Il va faire de Chanel, une marque de luxe à la pointe de la mode. Non seulement, il prendra en charge les shootings des différentes campagnes de publicité mais métamorphosera ses défilés en véritables shows. Un homme aux mille ressources, plongé entre le dessin, les voyages d’affaires, les réunions, une vie à 100 à l’heure…

Pourtant, malgré ses innombrables contacts à longueur de journée, Karl préfère rester seul enfin presque. En 2012, le célèbre mannequin et chanteur, Baptiste Giabiconi lui laisse une “sacrée de Birmanie” au doux nom de Choupette, le temps d’un voyage. Mais elle a pris ses marques et restera auprès du styliste. La chatte devient alors aussi célèbre que son nouveau maître au point de poser pour des couvertures de magazine ou des publicités. Choupette vit aujourd’hui dans une maison offerte par Karl et est chouchoutée par sa nounou, Françoise.

L’homme au costume et aux lunettes noires aura marqué la maison de son empreinte et ce jusqu’en février 2019, date à laquelle Chanel s’est à nouveau retrouvée orpheline. Les clés de la création ont alors été transmises à une certaine Virginie Viard, elle a travaillé aux côtés de Karl Lagerfeld plus de 30 ans. La maison Chanel retrouve un peu de celui qui l’avait recueilli.

Choupette - Chat de Karl Lagerfeld

Les parfums Chanel

Quelques années avant l’arrivée de Karl Lagerfeld en tant que directeur artistique, la maison a accueilli Jacques Polge. Il s’agit du troisième parfumeur pour Chanel après Henri Robert et Ernest Beaux. “Coco” sera la première de ses créations. Rose bulgare, fleur d’oranger et cascarille des Caraïbes sont quelques-unes des notes qui composent cette fragrance en l’honneur de Gabrielle Chanel. D’autres parfums suivront, notamment “Égoïste”, parfum pour homme, vanillé et boisé, en 1990. “Allure“ en 1996, “Coco Mademoiselle sera produit en 2001, une nouvelle version de “Coco” élaboré 15 ans plus tôt. Toujours ces arômes orientaux avec en fond une senteur de Patchouli et de vanille. Deux ans plus tard, “Chance” frappera à la porte de Jacques Polge, souvenir des nombreux gris-gris de Gabrielle Chanel. Ce n’est pas tout en 2007, Chanel propose toute une collection “Les Exclusifs de Chanel” : “Gardénia, “La Pausa”, “1932”, “Rue Cambon”… Ils sont uniquement disponibles dans les magasins de la marque. En 2010, “Bleu de Chanel”, sentiment de liberté et testostérone assurés. 

Achat-vente de sacs de luxe et montres

Le directeur artistique (parfum et horlogerie) Jacques Helleu a rejoint la maison en 1956 en tant que premier directeur de la publicité et semble avoir de très bonnes intuitions. Catherine Deneuve, Carole Bouquet ou Nicole Kidman verront le succès devenir réalité grâce à lui. Il a plus d’un tour dans son sac… 

1987, “Première”, une représentation adéquate de la marque Chanel, le bracelet tel la chaîne des sacs à main, une forme originale, elle ne te rappelle rien ? Imagine la bouteille du N°5, la place Vendôme à Paris et sa forme rectangulaire, une forme unique et chic avec tout ça !

En 1993, Chanel étend l’horlogerie à la haute joaillerie et quoi de mieux que de choisir le haut lieu des bijoux… la Place Vendôme. Le 18 en deviendra le lieu particulier. Dans les années 2000, place à l’élégance sportive avec la montre “J12”. Un design proche de celui des voiliers de l’America’s Cup, un automatisme 12.1 propre à Chanel, le tout en céramique noir ou blanc, les couleurs phares de Gabrielle. Aujourd’hui, la montre est également disponible en céramique de titane.

En 2002, le projet “Paraffection” voit le jour. Il s’agit d’une société française, créée en 1985 dont le but est de sauvegarder le “made in France”. Des maisons de haute couture comme Chanel l’utilise pour promouvoir les savoir-faire français. On y retrouve la maison Massaro, la maison Goossens et Guillet, par exemple. C’est tout un art le chic à la française. 

Parraffection Massaro

Chanel et l’art

New-York, New-York, Chanel traverse l’Atlantique pour s’arrêter au “MET”, le “Metropolitan Museum of Art”, après que la première occasion en 2000 fut reportée. Mettre en valeur le style de Coco Chanel par 60 mannequins et voir défiler des années d’histoire et de prouesses. L’exposition pliera ensuite bagages pour quelques années plus tard, réapparaître à Moscou, au musée des beaux-arts Pouchkine. Ce n’est pas la seule exposition qui retrace le parcours de Coco Chanel. “N°5 Culture Chanel” met en avant l’élaboration du célèbre parfum N°5 sous plusieurs supports : vidéos, objets, œuvres d’art réalisés par de nombreux artistes. L’exposition se déplace au cœur de l’Asie dont le Palais de Tokyo et en Russie. En 2012, l’honneur revient à la “Petite veste noire” avec une exposition de photos qui lui est consacrée.

Chez Chanel, poudres et rouge à lèvres sont apparus dans les années vingt. Peter Phillips alors directeur artistique (cosmétiques), imagine de nouveaux modèles : “Rouge Allure” et “Rouge Coco” en 2006 et 2009 en alliant praticité et intensité. Car après tout, un rouge à lèvres doit durer une vie entière…

Il n’y a pas seulement en couture que Chanel a du talent mais aussi en art. Le “Musée Mobile Art”. L’architecte Zaha Hadid avec l’aide de Karl Lagerfeld ont réalisé un musée d’art contemporain. A l’honneur, le sac iconique 2.55 décliné sous 20 réalisations multiculturelles. On peut y voir les œuvres de Yoko Ono, Daniel Buren ou encore Sylvie Fleury. En 2008, il est présenté à Hong-Kong, Tokyo et New-York. Aujourd’hui, il appartient à l’Institut du Monde Arabe et ce à Paris. 

Chanel s’investit dans de nombreux domaines en plus de la couture et de la mode. La marque met un point d’honneur à perpétuer l’art français tout en proposant à leurs clientes des pièces uniques sobres, modernes et élégantes aux touches noires et blanches d’un héritage intemporel laissé par Gabrielle “Coco” Chanel, sur ces paroles…la mode se démode, le style jamais.

Achat-vente de sacs de luxe et montres
Découvrir nos produits Chanel

Pour en savoir plus:

 

À découvrir également:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Donec ut id ultricies Nullam elementum